Le Bourdon

I] Définition et instruments

Le bourdon est une technique musicale faisant entendre un son continu du début à la fin du morceau. C'est sur ce son que le reste de la musique (mélodie, rythme, harmonie) est construit.
Certains instruments font naturellement un bourdon : le musicien est en sorte "condamné" à faire entendre le bourdon.

La vielle à roue

C'est le cas de la vielle à roue, instrument très ancien puisqu'il remonte au Moyen-Âge.


Cet instrument fait entendre trois plans sonores :

Le musicien tourne une manivelle actionnant une roue. Celle-ci vient frotter les cordes, un peu à la manière d'un archet de violon, mais par le dessous. Quand il actionne la manivelle, il peut mettre des coups de poignet qui font vibrer le chien, petite pièce en bois qui fait grésiller les cordes nommées corde de la mouche et corde de la trompette.

Sur cette représentation de la vielle à roue, tu peux apercevoir les éléments permettant de jouer le bourdon : Les deux cordes restantes permettent de jouer la mélodie. Ce sont les deux seules cordes dont on peut modifier la longueur de résonance, en appuyant sur les touches qui viennent activer les sautereaux, un peu comme un guitariste fait avec ses doigts.

La vielle à roue a peu à peu été remplacée par les instruments à clavier (piano, accordéon) en tant qu'instrument accompagnateur. On imagine cependant aisément le plaisir qu'ont pu éprouver nos ancêtres à danser sur le son de cet instrument.

La cornemuse

La cornemuse est un instrument celtique, emblématique de l'Ecosse. Les guerriers écossais étaient accompagnés par cet instrument lors des défilés (ce qui est encore le cas) et lors des batailles (ce qui n'arrive plus). Les Anglais, qui ont passé une partie de leur histoire à combattre leurs voisins du Nord ont même classé la cornemuse dans la catégorie instrument de guerre.
Écoute l'hymne écossais intitulé Flower of Scotland (fleur d'Ecosse).