Un peu d'histoire

Situation de l'Irlande du Nord

L’Irlande du Nord (ou Ulster) est rattachée à l’Angleterre par l’intermédiaire du Royaume Uni, au même titre que l’Ecosse et le Pays de Galles. Le traité de Londres en 1921 établit un État libre d'Irlande, l'Eire (Irlande du Sud) mais amputé de la province d'Ulster (Irlande du Nord). L’Irlande du Nord est partagée entre les protestants, proches de la couronne anglaise, et les catholiques qui veulent leur indépendance. Le conflit entre l’Irlande et la Grande Bretagne a 700 ans, mais depuis les années 60, les extrémistes se sont réveillés en Irlande du Nord et la violence règne des deux côtés. Le conflit nord-irlandais, appelé aussi The Troubles, débute à la fin des années 1960 par un mouvement pour les droits civiques contre la ségrégation confessionnelle que subit la minorité catholique.
L'opposition entre républicains-nationalistes (principalement catholiques) d'une part, loyalistes unionistes (principalement protestants) d'autre part sur l'avenir de l'Irlande du Nord entraîne une montée de violence meurtrière.

1972:Bloody sunday


Tu peux écouter cette émission diffusée sur France Inter et qui raconte la journée du 30 janvier 1972

Dimanche 30 Janvier 1972, Derry, Irlande du Nord. Le mouvement des droits civiques dirigé par Ivan Cooper, le député protestant local, est sur le point de défiler pacifiquement dans le but de revendiquer l’égalité des droits entre catholiques et protestants et protester contre les emprisonnements sans procès (« internment ») que multiplie le pouvoir britannique. La manifestation se transforme en bain de sang : l’armée britannique tire sur la foule (diverses versions, soldat croyant voir une arme, jets de pierres etc..). Bilan : 14 morts et de nombreux blessés. C’est un tournant dans l’histoire des troubles de l’Irlande du Nord. De nombreux jeunes rejoignent l’IRA et le conflit se transforme en guerre civile.

Vers un apaisement ?

En 1998, un processus de paix apporte une « fin » au conflit. La reconnaissance par le gouvernement britannique pour la première fois de la « dimension irlandaise » amène l’IRA à déposer les armes en échange d’un pouvoir politique et du retrait d’une partie des troupes anglaises.

L'IRA signifie Irish Republican Army ou Armée Républicaine Irlandaise. Il s'agit d'une organisation paramilitaire nationaliste irlandaise créée en 1919, qui combat l'autorité britannique dans le but de réaliser l'union et l'indépendance de l’Irlande du Nord.

Pour l’histoire des arts : pensez à mettre en parallèle les peintures murales vues en classe d’anglais (les victimes de Derry, Hoping for peace but ready for war…) ou la photo de cet événement. D’autres photos peuvent être choisies sur le site du musée de Derry (Bloody Sunday).

Mme Locatelli